Les gestes qui sauvent en randonnée

2 jours pour apprendre à maintenir en vie un blessé en milieu sauvage et isolé

Prochain stage :
17 et 18 Septembre 2022

Les gestes qui sauvent en randonnée

2 jours pour apprendre à maintenir en vie un blessé en milieu sauvage et isolé.

Prochains stages : 17 et 18 septembre

La compétence (souvent oubliée) pour devenir un meilleur randonneur

Que signifie pour toi être un randonneur expert ? Il y a évidemment la maîtrise de l’orientation et de la carto, la connaissance de la montagne, l’entraînement physique, la capacité à anticiper les dangers…

Mais il y a une ultime compétence (souvent oubliée et pourtant vitale) !

C’est ta capacité à réagir face à un accident en montagne pour pouvoir sauver ta propre vie (si tu es parti seul) ou la vie de la personne qui t’accompagne.

Une mauvaise glissade sur un névé, une cheville en vrac à cause d’un faux pas et d’un sac chargé, une morsure de vipère…

Les scénarios d’accident en montagne sont multiples mais le principe est le même : pour maintenir en vie un blessé, il faut rester rapide et méthodique en situation de stress. Si tu es lent ou brouillon, les chances de survie du blessé chutent drastiquement.

Chaque fois que j’ai formé des personnes au secourisme, j’ai remarqué qu’elles avaient l’impression de savoir faire (car elles ont des connaissances théoriques sur le sujet), mais une fois confrontées à l’accident, elles se retrouvent démunies et maladroites.

Pourquoi le secourisme en milieu isolé est-il difficile ?

La montagne est ce qu’on appelle un milieu isolé. Par définition :

✔️ il peut être difficile de prévenir les secours (absence de réseau téléphonique) ;

✔️ le délai d’attente avant l’arrivée des secours professionnels est bien plus long qu’en ville (par mauvais temps un hélicoptère ne décolle pas) ;

✔️ il faut réagir avec le peu de matériel qu’on a avec soi ;

✔️ les conditions météorologiques changent vite et, la nuit, les températures baissent sévèrement

 

Pour toutes ces raisons, te dire que « ça n’arrivera pas » ou qu’« on improvisera le jour où ça arrive » n’est pas une solution viable, car c’est fermer les yeux sur un problème qui peut te coûter la vie, ou celle de tes compagnons de randonnée.

 

30 % des interventions des secours en montagne concernent des randonneurs… et quand les secours se déplacent, ce n’est pas pour des interventions de confort mais bien parce que la vie de la personne est en danger.

La méthode de l’immersion instrumentée

Issue des simulations d’entraînement immersives pratiquées dans l’armée, l’immersion instrumentée se déroule sur le terrain avec du vrai matériel, de vraies montagnes en altitude et du faux sang sur de vraies personnes. Elle s’oppose à l’immersion virtuelle ou à l’immersion théorique.

Les formations théoriques en salle ou les formations PSC1 ne permettent pas d’être correctement formé aux premiers secours en montagne. En effet, pour être capable de prendre les bonnes décisions en cas d’accident, il faut s’entraîner sur le terrain.

Cela permet :

  • de se créer des automatismes qui te feront gagner un temps précieux en cas d’accident ;
  • de pratiquer les gestes techniques essentiels pour arrêter une hémorragie ou pour immobiliser une fracture ;
  • d’être capable de réaliser des gestes d’autosauvetages si tu as l’habitude de randonner seul ;
  • d’apprendre à garder une vision d’ensemble pour ne pas tomber dans le piège de l’effet tunnel ;
  • de construire un abri de fortune pour passer une nuit dehors sans tente et sans duvet ;
  • de savoir organiser le secours de A à Z pour ne louper aucune étape.

Pour faire une bonne simulation, tu n’as pas besoin d’un casque de réalité virtuelle et de metaverse. Il vaut mieux une randonnée en montagne pendant laquelle ton groupe vivra de nombreux accidents très réalistes (je peux te le dire dès maintenant, vous serez très malchanceux ce week-end-là).

Pendant ces deux jours de formation, je te transmets mes connaissances de formateur secourisme et mon expérience d’infirmier militaire chez les chasseurs alpins. Accompagnés de Marylou, AMM à l’UCPA des Arcs, nous irons randonner pendant un week-end afin de t’apprendre à maintenir en vie un blessé en milieu isolé et en situation de stress. 

Les formateurs

Guillaume Fustier

Guillaume Fustier

Infirmier, formateur secouriste et ancien militaire chez les chasseurs alpins

Marylou Renault

Kinésithérapeute et Accompagnatrice en Montagne

Cette formation vous intéresse ?

Nos stages n’accueillent que 8 participants.

Complétez ce formulaire pour recevoir en avant première les dates du prochain stage et réserver votre place dès l’ouverture des inscriptions  :

    *Champs obligatoires

    Les gestes qui sauvent en randonnée

    17 et 18 septembre 2022

    2 jours pour apprendre à maintenir en vie un blessé en milieu sauvage et isolé

    S'inscrire

    Ce stage n’accueille que 10 participants.

    Ce stage aura lieu dans le massif du Beaufortain, pour pratiquer sur le terrain avec un guide. 

    210

    (au lieu de 210€)
    Tarif de lancement disponible jusqu’au  20 août 2022, pour en profiter il vous reste : 

    • 00Jours
    • 00Heures
    • 00Minutes

    Complétez ce formulaire pour commencer votre inscription ou recevoir un rappel quelques jours avant la fin de l’offre de lancement :

      *Champs obligatoires

      Ce que nos précédents stagiaires en ont pensé...

      Emmanuel LIAIGRE

      "Beaucoup de vies sauvées en un WE grâce à nos formateurs hyper compétents (et imaginatifs, et même parfois un peu sadiques…). Super formule, où on a pu incarner alternativement d’innocentes victimes, des gentils sauveteurs et des observateurs critiques. L’occasion de se rendre compte de la complexité d’un secours en situation dégradée… Beaucoup de compromis à faire, difficultés à organiser et gérer le groupe…"

      Robin DEVENOGE

      "Un week-end formation hyper enrichissant, une équipe au top et le soleil au rendez-vous ! Mention spéciale aux formateurs qui ont su garder sang-froid et professionnalisme face à notre manque d'oxygénation du cerveau, certainement dû à l'altitude... La variété des cas mis en place et la formation théorique nous ont permis de se faire une idée des situations complexes dans lesquelles on peut se retrouver en montagne, et de la difficulté pour les gérer."

      MOSCAROLA Philippe

      "La répétition des exercices a permis d’ancrer des réflexes de la procédure qui implique chaque fois la nécessité d‘une prise du leadership par l’un des membres, une mise en sécurité d’abord des survivants puis des blessés de façon adaptée au terrain, le diagnostic rapide des blessures, la procédure d’alerte avec les secours sur le 112 et enfin les premiers soins."

      Les questions fréquentes...

      Vous avez besoin de me poser une question spécifique par e-mail ou par téléphone ? C’est ici que ça se passe.

      Quels sont les prérequis physiques et techniques ?

      Pour participer, il faut être capable de faire une randonnée de plusieurs heures avec un sac à dos. Vous n’avez pas besoin d’être ultra-sportif pour suivre cette formation, mais il faut avoir l’habitude d’aller en montagne ;

      Évidemment, le terrain choisi sera adapté au niveau du groupe. 

      Vous avez un doute sur votre niveau ? Appelez-moi pour en discuter !

      Qu'est-ce que le tarif inclut & n'inclut pas ?

      Il inclut :

      ✅  l’encadrement par un accompagnateur en moyen montagne ;

      ✅  l’encadrement par un formateur de secourisme en montagne ;

      ✅  le prêt de matériel collectif. 

      Il n’inclut pas :

      ❌ les repas et l’hébergement (du client). Comptez +/- 50 € pour la nuit en demi-pension. Le bivouac à proximité du refuge est possible pour ceux qui le souhaitent ;

      ❌  les frais de transport ;

      ❌ la location de matériel personnel. 

      Est-ce que le stage est maintenu si la météo est mauvaise ?

      Le stage aura lieu même s’il pleut ! La course et le programme seront adaptés aux conditions météorologiques.

      Quel est le programme des 2 jours ?

      Jour 1 :

      • Matin :
        • accueil des participants
        • brief
        • 1er atelier : Comment sécuriser l’environnement avant d’agir ?
        • 2e atelier : Quelles sont les étapes pour intervenir sur un accident ?
      • après midi :
        • 1er atelier : Quelles sont les urgences vitales en montagne ?
        • 2e atelier : Comment préparer un bivouac improvisé ?
        • Mise en application sur le terrain.
      • Arrivée au refuge
      • Débrief et apéro partage d’expériences

      Jour 2 :

        • 1er atelier : Comment s’occupe-t-on d’une épaule déboitée, d’une cheville en vrac ou d’une douleur aux yeux ?
        • 2e atelier : Quels sont les éléments de la météo à connaitre pour éviter d’être piégé ?
        • 3e atelier : Et s’il y a plusieurs victimes, on fait quoi ?
        • débrief

      Quelles sont les conditions d'annulation ?

      Remboursement à 100 % si :

      • il y a confinement dans votre région ou la nôtre (Savoie) ;
      • il y a moins de 6 inscrits ;
      • annulation de ma part.

      Les frais de réservation (30 %) ne seront pas remboursés si vous annulez en dehors des raisons citées ci-dessus.

      Combien de participants sont acceptés ?

      6 minimum et 10 maximum, pour garantir un accompagnement personnalisé pendant cette formation premiers secours en montagne.

      La formation est-elle certifiante ?

      Non, vous n’aurez pas de diplôme. Le but de cette formation est de vous permettre de mieux gérer les difficultés du secours en montagne et de maintenir en vie votre compagnon de randonnée jusqu’à l’arrivée des secours professionnels. 

      Quel est le matériel requis et qu'est-ce qui est fourni ?

      Matériel fourni  :

      • compresse, attelle, garrot, couverture de survie… On vous apporte tout ce dont vous aurez besoin pour pratiquer les gestes de premiers secours ;
      • matériel pour le bivouac improvisé.

      Le matériel personnel que vous devez apporter : 

      • chaussures & sac à dos ;
      • doudoune, coupe-vent… ;
      • les repas du midi.

      Où est le lieu de départ ?

      Nous nous retrouverons sur le parking de Saint Guérin à la Côte d’Aime.
      Je vous mettrais en relation afin que vous puissiez vous organiser pour d’éventuels covoiturages.

      Comment finaliser mon inscription ?

      Une fois que nous avons pu échanger sur vos attentes et être sûr que cette formation premiers secours en randonnée vous convient, vous pourrez m’envoyer les arrhes (30% du prix du stage) soit par chèques soit par Lydia pour valider votre inscription. Le paiement du montant restant se fait le jour J par chèque.

      Contact

      Il vous reste des questions et vous aimeriez prendre le temps d’en parler par téléphone ?  C’est une très bonne idée !

      Pour cela, envoyez-moi un e-mail à guillaume.fustier@gmail.com ou un message au 06.63.85.52.51, et nous organiserons un appel au plus vite pour que je puisse répondre à vos questions !